03.jpg

 

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'EST

 

L'aventure continue ! Après la Croatie Julien et Sébastien ont pu parcourir le Monténégro, l'Albanie, la Grèce, la Turquie, la Géorgie ainsi que l'Azerbaïdjan. Hier ils ont annoncés le départ de Sébastien, une décision mûrement réfléchi qui fait prendre un autre tournant à leur périple.

 

[Actu Importante]

"Nous avons quelque chose d’important à vous annoncer : l’aventure Il était une fois dans l’Est change de visage aujourd’hui car Sébastien doit rentrer en France pour reprendre et terminer ses études. Julien a décidé de continuer le périple jusqu’à Vladivostok avec la Lada, il sillonnera donc les routes de la soie pendant un mois et demi encore. On vous explique tout dans ce long post.

 

On avait comme premier objectif d’atteindre Vladivostok fin septembre mais plus le voyage avançait et plus on ressentait le besoin de ralentir le rythme pour vivre pleinement cette aventure incroyable. Rencontrer les locaux, se perdre en pleine nature, découvrir des lieux insolites ; c’était pour ça qu’on avait planifié ce trip, et non pour aligner des centaines de kilomètres par jour dans l’unique but d’atteindre Vladivostok fin septembre 🤠

Alors on a pris la décision ensemble de suivre notre sensibilité et de décider fin août de ce que l’on ferait pour la suite du voyage car Sébastien devait reprendre ses études mi septembre.

Trois options s’offraient à nous :
▪️ Arrêter définitivement le voyage mi septembre, revendre la Lada et rentrer en France (ce qui ne nous plaisait pas du tout haha)
▪️ Laisser la voiture quelque part en gardiennage dans une métropole pendant un an et reprendre le voyage l’année suivante (mais pourrons-nous libérer deux mois l’un et l’autre en même temps l’année pro ? Aurons nous l’argent nécessaire ? La situation géopolitique sera-t-elle aussi stable ? La Lada sera-t-elle encore roulante ? Etc etc)
▪️ Que Sébastien rentre en avion et que Julien continue en solitaire jusqu’à Vladivostok (mais est-ce qu’il en aura l’envie ? Est-ce que le voyage en solitaire lui conviendra ?)

Tous ces questionnements tournaient dans nos têtes, et fin août arrivant, nous avons fait un point. Et alors, qu’est-ce qu’il en est ressorti ? Que Julien avait absolument envie de continuer l’aventure ! Pas du tout qu’il se sent forcé d’atteindre notre objectif de Vladivostok mais parce que ce mode de vie de baroudeur lui plait plus que tout et qu’il sentait que cette occasion pourrait très bien ne pas se représenter dans le futur. La volonté de continuer le périple était plus forte que tout : rencontrer tous les jours des personnes fabuleuses, partager leurs cultures et traditions, découvrir les paysages grandioses de la Mongolie et de la Russie 🗻

Pour toutes ces raisons, Julien a choisi de continuer l’aventure Il était une fois dans l’Est jusqu’à Vladivostok.

Et aujourd’hui alors, on en est où ? Après plusieurs jours passés au milieu des yourtes avec les cosaques à plus de 3 000 mètres d’altitude dans des décors tous plus sublimes les uns que les autres, nous venons de rejoindre la capitale du Kirghizistan, Bishkek, d’où Sébastien prend aujourd’hui un avion pour rentrer en France. Il ramène avec lui plus de 150 dessins réalisés et échangés depuis Brest, plus de soixante mille photographies et films, quatre journaux de bord qui détaillent nos aventures depuis le départ il y a plus de deux mois, des souvenirs en pagaille et une myriade de rêves à partager.

C’est une nouvelle aventure qui commence pour Julien, un challenge à la hauteur de sa soif de découvertes. Mais ne vous y trompez pas, lorsque l’on voyage en solitaire dans ces pays, on reste finalement très peu de temps tout seul : la route de la soie est parsemée de personnes chaleureuses et hospitalières. Ici on est invité pour le thé, là on reste pour la nuit, là-bas on passe l’après-midi avec des enfants qui jouent dans la rue.

Depuis notre départ, nous avons rencontré plus d’un millier de personnes, nous avons roulé plus de 15 000 km sur les routes plus ou moins défoncées de 16 pays, nous avons échangé avec plus de cinq cent enfants, nous avons réalisé une dizaine d’ateliers dessins et projeté plus de 360mn de films… Nous vous parlons de chiffres, mais ce sont des visages, des regards et des sourires dont nous nous rappelons. Combien on aimerait que vous puissiez les voir comme nous les voyons 😍

Alors même si nous seront physiquement séparés par des milliers de kilomètres, notre duo continuera pour autant à fonctionner par delà les frontières. Julien va continuer l’aventure, et de son côté Sébastien va trier, éditer, monter les milliers d’images que nous avons, chercher des lieux pour organiser des expositions, contacter des écoles pour préparer des rencontres au retour de Julien, ordonner les dessins rapportés ; en bref préparer l’après voyage, car le projet Il était une fois dans l’Est ne s’arrête pas là - au que non !

On vous remercie mille fois (et plus encore) pour le soutien magnifique que vous nous apportez depuis le début du voyage, ça donne encore plus de sens à ce que l’on vit et on remercie chaleureusement tous nos partenaires sans qui cette aventure ne serait pas ce qu’elle est ! 

On espère que vous comprenez notre décision et que vous continuerez à suivre les pérégrinations de Julien !

En attendant, tenez-vous prêt pour notre nouvel album sur la Turquie qui arrive d’ici peu 

A très vite sur les routes de la soie !"

 

 

Pour la majorité d'entre nous, les vacances sont terminées mais on peut compter sur nos deux aventuriers pour nous faire partager ce voyage d'une grande richesse. En voici un petit aperçu !

 

Monténégro

 

Albanie

 

 

Grèce

 

Vous pouvez retrouver l'intégralité de leur contenu sur leurs pages:

Instagram: https://www.instagram.com/une_fois_dans_lest/

Facebook: https://www.facebook.com/iletaitunefoisdanslest/

Haut de page