03.jpg

 

 

Aujourd’hui, la Municipalité souhaite poursuivre la restauration de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul, en particulier son porche Renaissance, ainsi que de la façade nord et la reprise du soubassement menaçant à terme de s’effondrer. Quelques travaux d’intérieur, notamment de peinture, sont aussi programmés.

 

Cette opération a un caractère d’urgence. Les travaux de rénovation s’élèvent à 281 000 euros et bénéficient d’une subvention de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) pour 45 000 euros.

 

La Ville a décidé de faire appel au mécénat, en passant une convention avec la Fondation du Patrimoine d’Île-de-France.

 

Les particuliers ainsi que les entreprises d’Orgeval ou des villes voisines peuvent participer à cette restauration en faisant un don. Ce geste citoyen permet d’obtenir des avantages fiscaux. Au titre de l’impôt sur les revenus, les donateurs bénéficient d’une réduction d’impôts à hauteur de 66 % du montant de leur don, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

 

Par ailleurs, si les dons atteignent au moins 5 % du montant des travaux, la Fondation du Patrimoine a la possibilité d’abonder du même montant.

 

Renseignements :

  • Mairie d’Orgeval, 123, rue du Docteur-Maurer. Tél. : 01 39 22 35 22. Sandrine Le Ruyet, Directrice des Affaires Générales. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
  • Fondation du Patrimoine d’Île-de-France, 8, passage du Moulinet. 75013 Paris. Tél. : 01 40 79 93 50. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Pour faire un don en ligne, consultez le site de la Fondation du Patrimoine.



Un monument préservé

Ces dernières années, de nombreux travaux de consolidation et de restauration ont été menés ; les derniers datent de 1978, 1998 et 2001 qui ont porté sur les toitures, le massif oriental et les façades Sud et Ouest.
Un diagnostic a été réalisé en 2010 mettant en avant la détérioration très importante de la façade nord (pierre éclatée et sombre), le déchaussement des parties basses du mur et le mauvais état du portail de 1549 désormais soutenu par des étais peu esthétiques.En 2012, suite à un orage très violent, des travaux ont dû être lancés en urgence pour restaurer entièrement le clocher en pierre de taille suite à une fissure apparue au niveau de la flèche. Ils sont aujourd’hui achevés.

 

Haut de page