01.jpg

 

 

Les priorités du plan local d'urbanisme Intercommunal

Comment se dessinera notre territoire de demain ?
Selon quelle stratégie ?
Où construire pour répondre aux besoins en termes d’habitat, de développement économique ou de transport ?
Au contraire, quels sites faut-il préserver et valoriser pour favoriser l’environnement, le tourisme ou le patrimoine ?


C’est tout l’enjeu du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) adopté le 14 avril dernier par 124 des 129 élus du conseil de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise qui assume la compétence dans ce domaine. « L’élaboration de cette feuille de route se veut à la fois ambitieuse et respectueuse des grands équilibres du secteur et de ses spécificités. Elle devra être finalisée et approuvée par le conseil communautaire fin 2019, rappelle Philippe Tautou, président de GPS&O. Le PLUi va être préparé en étroite collaboration avec les élus locaux et s’accompagnera également d’une importante opération de concertation avec les habitants. »

Préparer l'arrivée du RER

Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal, un document qui fixe les règles communes d’occupation et d’utilisation du sol sur l’ensemble du territoire, permettra à Grand Paris Seine & Oise en lien avec ses 73 communes membres de mettre en cohérence les prescriptions en matière d’urbanisme et de les clarifier. Cette vision partagée s’adaptera bien sûr aux caractéristiques d’un territoire contrasté, à la fois urbain et rural, industriel et agricole. Elle préfigurera aussi ses potentialités de développement, notamment sur le plan économique.

La priorité consiste aujourd’hui à préparer l’arrivée du RER E, considérée comme LE levier de développement pour l’ensemble du territoire. La ligne sera prolongée via La Défense jusqu’à Mantes-la-Jolie à l’horizon 2024. D’ici-là, des quartiers vont être aménagés autour des gares de Mantes, Épône/Mézières, Aubergenville/Flins, Les Mureaux, Verneuil/Vernouillet et Poissy.


D'autres objectifs ambitieux

Plus généralement, l’habitat, les déplacements, l’environnement, le patrimoine… figurent parmi les thématiques qui vont guider une réflexion s’inscrivant dans une démarche de développement durable. Plusieurs orientations ont ainsi été définies : valoriser la Seine de Mousseaux-sur-Seine à Conflans-Sainte-Honorine sur les plans paysager, économique, touristique et de loisirs ; assurer la cohésion entre les espaces urbanisés de la vallée de la Seine et les sites naturels et agricoles des plateaux et des coteaux ; préserver la vocation agricole du territoire ; assurer une répartition équilibrée de l’habitat ; dynamiser économiquement et sur le plan urbain les principaux quartiers prioritaires à Mantes, Limay, Les Mureaux, Chanteloup, Poissy, Vernouillet... ; conserver et valoriser les patrimoines naturel et bâti (quartiers historiques, Parc naturel du Vexin, quais de Seine, vallée de la Mauldre, vergers d’Orgeval, villa Savoye à Poissy…) ; préserver les centres-villes et les cœurs des villages ; maintenir les grands sites industriels (Porcheville, Limay, Renault-Flins, Les Mureaux-Airbus, le port d’Achères, PSA-Poissy) et assurer l’extension du port de Limay ou la reconversion du site EDF de Porcheville… ; développer une stratégie d’implantation commerciale équilibrée ; favoriser le développement économique dans toute sa diversité. 


Concertation tous azimuts

Les habitants seront étroitement associés lors de toutes les étapes de l’élaboration du PLUi afin qu’ils correspondent au mieux à leurs attentes. Ils pourront s’informer en consultant un site internet dédié et grâce à divers supports (plaquettes explicatives mises à disposition par la communauté urbaine dans les différentes mairies, campagnes d’affichage, exposition itinérante, film...). Le public pourra aussi et surtout s’exprimer lors de réunions publiques qui débutent le 20 octobre 2016 .
Chacun pourra également faire part de ses remarques sur des cahiers d’observations à disposition dans les 73 communes et au siège de GPS&O à Aubergenville.

 

En savoir plus

Construire ensemble

 

Haut de page